1

Archives

Rendre les gens heureux peut être meilleur facteur de motivation qu’un salaire plus élevé

Un sentiment d’appartenance et d’attachement à un groupe de collègues est une meilleure source de motivation pour certains salariés que de l’argent, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université de l’Iowa .

«Nous avons constaté que les membres d’équipes autogérées réalisent des performances accrues quand ils sont hautement cohésif», affirme Greg Stewart, Henry B. Tippie chercheur et professeur en gestion des organisations à la Tippie College of Business. La pression des pairs est un puissant facteur motivation, de même que la volonté des travailleurs à plaire aux personnes qui représentent quelque chose pour eux est souvent une force plus motivante que les récompenses financières.

Stewart et son groupe a étudié la façon dont les membres d’équipes autogérées allouaient des augmentations de salaire aux autres membres de leur équipe. Ils ont étudié 587 travailleurs dans 45 équipes autogérées dans trois usines dans l’Iowa. Dans chacune des 45 équipes, les coéquipiers ont été autorisés à déterminer les différents niveaux de contribution auxquels leurs coéquipiers devaient être rémunérés pour leur travail, et les chercheurs ont étudié les décisions de rémunération.
A l’aide de questionnaires, ils ont interrogé les travailleurs sur leur niveau d’attraction vis-à-vis de l’équipe et leur rémunération, et questionné  leurs superviseurs au sujet de la productivité individuelle et collective.

«Dans les équipes aux rendements élevés, le groupe prend en charge la plupart des fonctions de management», explique Stephen Courtright, assistant professeur à la Texas A & M University et membre du groupe de recherche. «Ils travaillent les uns avec les autres, ils s’encouragent et se soutiennent mutuellement, et se coordonnent avec des équipes extérieures. Ensemble, ils jouent le rôle d’un bon manager.”

Il est logique selon lui que l’équipe  prenne des décisions de rémunération saines, car après tout, ce sont ceux qui travaillent avec les membres de leur équipe qui sont les mieux placés pour observer leurs performances.

Le groupe de Stewart affirme que l’étude confirme ce que les recherches antérieures ont démontré, à savoir  que plaire à d’autres personnes est un puissant facteur de motivation. En d’autres termes, dit Courtright, la pression des pairs est une force sociale importante. Dans ce cas, les travailleurs ne veulent pas décevoir les membres de leur équipe et l’attrait pour le groupe, l’équipe, est un outil de motivation plus efficace que l’argent.

«Nous avons tous un besoin social d’être accepté, de s’identifier à un groupe et être une partie de celui-ci», dit Stewart. »Tant et si bien que la pression des pairs des membres de l’équipe est plus efficace que l’argent en incitant les bonnes performances des travailleurs.”
Cependant, cela ne fonctionne que lorsque les membres de l’équipe s’entendent. Quand ils ne le font pas, alors équipes autogérées de moins bons résultats que les équipes cohésives. Lorsque les membres de l’équipe se soucient peu les uns des autres, dit Courtright, ce facteur de motivation ne fonctionne pas car n’ayant pas d’esprit d’équipe auquel faire appel, l’argent devient le principal facteur de motivation pour améliorer la productivité.

En conclusion dit Courtright, «les équipes réussissent mieux lorsqu’il y a une pression sociale des pairs à bien performer, que lorsque les pairs agitent la carotte et le bâton». “Cependant, la méthode de la carotte et du bâton fonctionne très bien lorsque les membres de l’équipe ne parvient pas à s’entendre.”

Source  Science Daily (Aug. 6, 2012)

Devons-nous agiter la carotte et le bâton dès lors que l’esprit d’équipe semble absent d’un groupe ou plutôt chercher à développer cet esprit si apte à  nous motiver ?”

One Response to “Rendre les gens heureux peut être meilleur facteur de motivation qu’un salaire plus élevé”

  1. Mary Ellen dit :

    I could not refrain from commenting. Well written!

Leave a Reply